Français FrançaisEnglish EnglishGerman GermanItaliano Italiano
PATIENTS
SECURE PAID FOR AN EXAM
DOCTORS
  • Change your address
  • Ask for diagnosis
  • User
    Password
    Forgotten password...
    New account
    OCULAR PATHOLOGY
    CERVICAL CYTOLOGY
    GENERAL PATHOLOGY
    TELEMEDICINE
    EDUCATION
    PATHOLOGY LABORATORY

    Cabinet d'anatomie pathologique
    28 ter, rue Guersant
    75017 Paris
    Phone : 01 45 72 30 00
    0033-145723000
    Fax : 01 45 72 43 43
    Mail : info@putterman.org

    CYTOPONCTIONS

    Les prélèvements effectués par cytoponction à l'aiguille-fine permettent l'étude des cellules (examen cytologique) alors que l'étude des fragments tissulaires (examen histologique) se pratique sur prélèvements obtenus, soit par microbiopsies, soit exérèse chirurgicale d'une lésion.

    Les cytoponctions sont pratiquées selon deux modalités différentes selon que

    - les lésions sont palpables

    - ou non-palpables. Les cytoponctions des lésions non-palpables nécessitent d'être guidées.

    1°PONCTION DES LESIONS PALPABLES

    Indications : toutes les formations palpables, quel que soit l'organe, peuvent être l'objet de cytoponctions.

    Les kystes (formations liquidiennes) sont évacués par la cytoponction qui constitue le plus souvent le geste thérapeutique. Le liquide est toujours analysé afin d'éliminer une lésion évolutive associée.

    Pour les lésions solides, l'examen cytologique du prélèvement va permettre, le plus souvent, de déterminer si la lésion est bénigne ou s'il s'agit d'une lésion évolutive. Dans quelques cas, les cellules ne seront pas suffisamment caractéristiques pour préciser le diagnostic et la lésion sera considérée comme "suspecte"; il sera alors nécessaire d'envisager soit une microbiopsie soit une biopsie exérèse.

    Les résultats de l'examen cytologique sont toujours confrontés aux résultats des autres examens cliniques biologiques ou radiologiques , afin d'obtenir un diagnostic précis .A titre d'exemple la cytoponction permet le diagnostic de 90 % des cancers du sein et de 92 % des cancers papillaires palpables de la thyroide.

    La cytoponction est aussi un examen utile dans le bilan d'extension des cancers (ponction des ganglions satellites) et dans la surveillance des cancers traités.

    Pratique : pour les formations palpables, le préleveur est l'anatomocytopathologiste lors de consultations spéciales de cytoponctions.

    Le geste est peu douloureux. Il ne nécessite ni anesthésie ni incision préalable. Il n'y a pas de risque de dissémination de cellules tumorales. Le seul inconvénient possible est celui d'un hématome, qui sera spontanémént résolutif.

    Le matériel nécessaire consiste en : des aiguilles-fines (0.6 mm de diamètre), une seringue jetable stérile et des lames.

    Les kystes sont évacués par ponction-aspiration (aiguille montée d'une seringue).

    Les formations pleines sont ponctionnées par ponction à l'aiguille seule sans aspiration; en général, 3 cytoponctions sont effectuées en différents points d'une même lésion. Les prélèvements sont étalés sur lames, puis les lames colorées pour être examinées au microscope.

    2°PONCTION DE LESIONS NON PALPABLES

    Le mode de guidage choisi est en général :

    L'échoguidage pour les lésions non-palpables du sein ou de la thyroïde .

    Le préleveur est le plus souvent le médecin cytologiste , parfois le radiologiste .

     



     





     

    p u t t e r m a n . o r gSemper tenax et audax
    Réalisé avec PRODUSITE © Copyrights 2020 DRI http://dri.fr